DSCN8539

Wolfgang

 

Visuel

 

Texte de Yannis Mavritsakis

Traduction Dimitra Kondylaki et Emmanuel Lahaie

Création à l’Atalante – Paris  du 5 au 12 décembre 2014

Au Théâtre Eurydice – Plaisir les 19 et 20 mars 2015

Reprise à l’Atalante du 1er au 12 avril 2015

 

Dans une banlieue pavillonnaire aseptisée, où les haies sont comme taillées au couteau, où l’idéal de vie familiale petit bourgeois demeure brandi comme un étendard, même si plus personne n’y croit, Wolfgang rêve d’un amour absolu et éternel.

Entre des valeurs transmises par des ancêtres écrasants ou dénaturés et un idéal social étriqué, Wolfgang ne sait pas sortir d’une adolescence fort prolongée et devient un Arnolphe pathétique à la cruauté naïve.

Yannis Mavritaskis convoque dans le fait divers les fantômes d’Hamlet et de Prométhée (la conception de la femme transmise à Wolfgang par son encombrant ancêtre semble héritée en droite ligne des pensées retorses qui ont présidé à l’invention de Pandora, la première femme…) pour tendre un miroir à notre monde en crise. 

avec Joséphine De Surmont, Antoine Doignon, France Ducateau, Pascal Henry, Hélène Jupin, Dominique Verrier

lumières : Manon Geffroy - images : Nathalie Hervieux -scénographie : Fanny Laplane

mise en scène : Laurence Campet

 

 

 

 

 

 

 

Coproduction : Groupe Marcelle Proust, Compagnie RL, avec le soutien de la Commission nationale de l’Aide à la création de textes dramatiques, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, du Théâtre Eurydice – Plaisir et de l’Atalante – Paris.